Le jour où les choses changent brusquement

Dans la vie, il arrive des jours comme ça où tout bascule. Parfois c’est une guerre qui éclate ; parfois c’est une catastrophe naturelle qui s’abat sur nous. Parfois c’est juste une information qui vient tout bouleverser. Dans tous les cas, lorsque cela se passe, on sait que ce jour-là est le jour où les choses changent brusquement. Toutes les personnes qui ont expérimenté les guerres et les catastrophes naturelles sauront de quoi je parle.

Dans la nuit du 12 au 13 Septembre 2015, j’ai appris que mon mari entretenait des rapports sexuels avec la domestique qui gardait nos deux enfants depuis presque 3 ans, et qu’elle était enceinte. C’est une fille que j’ai adoptée dans mon cœur et éduquée comme ma propre fille. Je la considère comme ma propre fille. Je l’ai confié à l’enseignant de mon fils pour qu’il lui apprenne à lire et à écrire et je lui ai transmis ce que je sais de la Vie en la considérant comme ma propre fille. Jusqu’à maintenant les enfants la considèrent comme leur grande sœur et vice-versa. Ma fille n’a connu que B. comme baby-sitter.

Notons que B. n’est pas une mineure. On ne connait pas l’âge exact de B., car elle n’avait pas d’acte de naissance quand elle est venue chez nous. Elle était une adolescente quand même. Je l’ai encouragée à aller faire faire un acte de naissance et selon cet acte là, elle est majeure actuellement. D’après les quelques dires de la fille et de ses enseignants qui avaient été informés avant moi, et d’après les comportements de mon mari pendant et après la situation, j’ai compris qu’il ne s’agissait pas d’une véritable relation d’amour ou d’attirance sexuelle mutuelle mais d’abus de pouvoir, d’exploitation, de manipulation et de harcèlement moral et sexuel. D’ailleurs, mon mari lui-même affirme aujourd’hui qui il a dû coucher avec elle pour pouvoir « avoir des informations sur sa femme ». C’est à dire pour savoir si je suis à la maison ou pas, ce que je fais, si je viens de sortir ou pas, si je suis déjà rentrée ou pas.

Ce soir là, J’ai donc confronté mon mari à la situation en mettant devant lui le test de grossesse et il a dit « Je vais parler mais pas en présence de B. Ce qui se passe entre toi et moi ne concerne pas B. et ce qui se passe entre B. et moi, ne te concerne pas. Tu es juste une personne impactée ». J’ai dis que pour moi c’est comme de l’inceste…Jusqu’à ce moment là, je croyais encore avoir affaire à un être humain presque normal. Erreur !

Nous sommes sortis un peu plus loin dans la rue et il a dit « Je reconnais que c’est une déviance…, mais je ne veux pas que ça soit exagéré pour parler d’inceste. Je sais très bien ce que c’est que l’inceste… » Je lui dis que je ne peux pas vivre avec lui dans ces conditions. Je lui ai dit « Tu veux vraiment gâcher ta vie à cause de tes pulsions sexuels ?… ?! Tu es malade. Fais-toi soigner ! ».

Nous sommes retournés à la maison et il commencé à s’apprêter à se coucher comme si c’était un jour ordinaire. J’ai pris mon coussin pour aller me coucher au salon et là il a dit « Ah bon ? Tu ne veux pas dormir à coté de moi ?! » ; J’ai répondu « Même pas en rêves ». Il est parti de la maison. A ce moment j’ai commencé à penser que vraiment je n’avais pas du tout affaire à un être humain ordinaire !

Pendant les jours suivants, j’ai gère la galère totale en fonctionnant en mode presque automatique : J’ai du gérer mon choc, le choc de B., l’inconscience et l’insouciance de mon mari sans oublier de sourire pour les enfants et de préparer mon départ de la maison. J’ai demande un congé de deux semaines à ma patronne.

À un moment, devant la détresse, les larmes et le désarroi de B., j’ai du appeler mon mari et lui crier dessus. Je lui disais de venir laver ses merdes, demandant comment il peut la mettre enceinte et me laisser seule subir et gérer la suite. En fait il refusait de répondre aux appels de B. pour lui dire clairement ce qu’ils devaient faire de leur situation. Entre temps, l’enseignant de B. m’envoyait des messages de soutien moral car il était déjà au courant de la situation, bien avant moi.

J’étais à la maison le jour où il l’a appelée pour aller la faire subir l’avortement. C’était le 14 Septembre 2015. Elle est revenue fatiguée et chancelante, avec un sachet de médicaments. Elle était sur un taxi moto, et lui, il l’avait juste suivie avec sa voiture ! Ils sont arrivés à la maison presque au même moment. Il venait prendre quelques affaires. Il est reparti sans parler ni à moi ni à B. Ni demandé ou se trouvaient les enfants (qui pourtant n’étaient pas visibles dans la maison car partis avec ma sœur). Furieuse, je l’ai suivi et je lui ai demandé « Es-tu conscient de ce que tu fais, et des conséquences ? » Il a répondu que « Biensur. Ce n‘est pas parce que j’ai fait une faute, que je n’ai pas de conscience ». Ce jour là, j’ai pris conscience que j’avais affaire un être qui n’a aucune empathie ni aucune émotion réelle, ni une véritable conscience ! Mais je ne savais pas encore comment on les appelle dans le jargon médial des psychologues.

Le 16 Septembre 2015, j’ai pris quelques affaires et je suis allée m’installer avec les enfants chez mon père. Ce jour là, le maitre de mon fils et la maitresse de ma fille (qui avaient été au courant de l’affaire) sont venus me voir, pour me demander pardon de ne pas m’avoir informée avant, ils ont dit qu’ils ne savaient vraiment pas quoi faire. Ils ont dit qu’ils avaient appelé mon mari et essayé de le raisonner pour gérer la situation à mon insu ; mais que lui, il les avait envoyé balader allant jusqu’à leur dire qu’il n’a pas peur de la police ou de la justice.

Selon le maitre de mon fils, au début mon mari avait voulu nier la grossesse en reconnaissant juste qu’il couchait avec B. Ensuite il a reconnu aussi être l’auteur de la grossesse (surement suite aux menaces de la fille de garder la grossesse). Mon mari est allé jusqu’à dire aux enseignants qu’il ne dépensera pas son argent sur B. Que elle-même a son argent sur son compte épargne et que si elle veut avorter elle n’a qu’à aller prendre son argent et le faire elle-même ! Cette information aussi m’a fait penser que je n’avais pas affaire à un être humain normal. Mais je ne savais pas encore à quel type d’humain j’avais affaire…

Après l’avortement, c’est le maitre de B. qui l’a aidée à trouver une clinique pour se faire injecter le vaccin de tétanos qui lui avait été prescrit. Elle n’arrivait pas à trouver la solution parce que partout on lui disait qu’elle devait venir avec l’homme responsable avant qu’on lui fasse l’injection. Ce jour-là du 16 Septembre 2015, les enseignants sont partis avec B. et ses affaires. Elle avait décidé d’aller passer quelque jour chez sa grand-mère au village avant de revenir auprès de ses enseignants pour commencer son apprentissage de Coiffure comme elle l’avait toujours souhaité. Actuellement elle a déjà commencé son apprentissage.

Le 18 Septembre ma belle-mère est passée me voir chez mon père et je lui ai exposée la situation de vivre voix. Dans le week-end suivant, mon mari m’a informé qu’il a fait changer les serrures de sa maison et que si j’avais besoin de quelque chose, je devais le contacter. Je lui ai dit que je devais passer prendre des affaires et ranger les autres qui seront déménagé après par une camionnette. On a convenu d’un jour pour ça. Le 20 Septembre 2015, je suis allée chez mon mari pour prendre quelques affaires, lui remettre des reçus d’achats de certaines fournitures scolaires achetées et ranger les autres affaires. Ce jour là, il a dit qu’il voulait me parler. Il a commencé par vouloir me parler du pourquoi coucher avec la domestique. Je l’ai stoppé net. Je lui ai dit de garder ce genre de choses pour lui, que je ne voulais rien savoir. Ensuite il dit ceci entre autres « on avait déjà des problèmes et ce qui s’est passé est la goutte d’eau qui a fait débordé le vase, on ne peut pas savoir si le responsable/coupable est celui qui a rempli le récipient jusqu’à ras-le-bol ou si c’est celui qui a mis la dernière goutte…tu as déjà pris une décision et tu m’imposes cette décision, donc je m’adapte et je reste serein et imperturbable…Tu m’as semblée avoir de la colère en me demandant si je suis conscient…Il faut savoir que ce n’est pas parce que je ne me laisse pas émouvoir qu’il n’y a pas de la tristesse… Je subis tout ça mais je reste serein …Je veux que tu sache que jusqu’à maintenant je n’ai jamais forcé une femme pour avoir des relations sexuelles…Je veux que tu sache que J’ai fini avec B., je lui ai fait bénéficié des meilleurs soins dans une grande clinique…Je considère que la place de ma femme et de mes enfants sont auprès de moi, là où je suis et là ou je serai ». Je n’ai rien répondu. Je suis jute partie. Avant que je ne parte il m’a dit « Je te souhaite beaucoup de courage avec les enfants, je sais que ce n’est pas facile ». Ce jour là, j’ai été convaincue à 100% que j’avais affaire à un être humain complètement INCAPABLE de RESSENTIR de l’empathie et d’autres émotions humaines normales. J’ai su avec certitude que mon mari était arrivé à un autre niveau.

Le 23 Septembre 2015, j’ai déménagé avec mon père, ma sœur et mes enfants dans un plus grand appartement. Le jour du déménagement, je suis allé chez mon mari pour récupérer mes affaires restantes. Ce jour-là, il m’a semblé qu’il avait envoyé quelqu’un qui devait noter tout ce que j’allais prendre dans la maison. Il m’a envoyé un texto disant entre autre « J’ai envoyé un ami pour me faire un travail, il ne te dérangera pas »

Après, mon mari m’a demandé de lui indiquer ma maison afin qu’il vienne « nous » voir. Je lui ai indiqué et il a commencé à venir sans avertir et s’y comporter comme si il était dans sa propre maison et comme si aucun événement non-ordinaire ne s’est passé dans sa vie et dans la vie des siens ! Il parlait à moi, aux enfants, à mon père comme si il n’y avait vraiment eu aucun problème. Quand j’ai vu ça, j’ai pensé encore une fois qu’on n’avait pas devant nous un être humain ordinaire ! Que ce soit à moi ou à mon père, mon mari n’a jamais évoqué ce problème qui est arrivé ni parlé de comment gérer au mieux la situation actuelle de sa famille ; il n’a jamais présenté des signes de regrets ; jamais présenté des signes de honte ou de malaise ; jamais présenté des excuses ou demandé pardon.

Il se contente de :

  • Faire comme si de rien n’était ;
  • Venir me perturber dans ma maison en y faisant des choses qu’il sait bien que je n’aime du tout pas et que mon père n’aime pas non plus comme par exemple venir dire qu’il a faim et demander qu’on lui serve à manger ; parler joyeusement à mon père en lui rappelant que tel jour ça fait X années qu’il a soutenu son doctorat, etc…
  • Se placer en victime qui subit la situation et qui reste serein, logique et raisonnable malgré tout ;
  • Se présenter comme un homme parfait et extrêmement pieux qui confie tous ses problèmes à « Dieu » ;
  • Essayer de susciter en moi des sentiments de culpabilités par des propos extrêmement culpabilisants qu’il met toujours dans ses e–mail comme par exemple lorsqu’il dit que le « Diable » est entré dans son couple par moi ;
  • Mentir sur moi et ma transformation en disant que je suis dans l’ésotérisme et l’extrémisme spiritualiste qui font que je suis devenue une femme extrêmement égoïste qui ne se soucie de personne d’autre;
  • Essayer de m’humilier en écrivant et un diffusant à ma famille et aux amis de part le monde une longue lettre présentant sa version des faits de manière à se présenter comme victime d’une femme invivable qu’il supporte depuis des années mais dont il ne veut surtout pas divorcer (car il tient à son mariage) ;
  • Essayer de me manipuler en présentant les enfants comme une raison qui justifierait le maintien du mariage ;
  • Essayer de me faire peur par rapport aux procédures judiciaires du divorce ;
  • Essayer de me provoquer en présentant des situations passées sans en présenter tout le contexte global, de manière à se présenter en victime ;
  • Insister pour dire qu’il ne regrette pas ses fautes et surtout qu’il ne demande pas pardon ;
  • Essayer de me manipuler en me parlant de suicide ;
  • Faire des menaces à peine voilées. Comme par exemple quand il écrit « Lorsque la femme veut vous rendre fou, un conseil : débrouillez-vous pour qu’elle le devienne avant vous pour que vous ne le soyez point ».
  • Etc…

Moi je ne m’attendais pas du tout à ce genre de comportements ! Jusqu’à ce moment, même si j’avais déjà pris ma décision de quitter mon mari, je pensais qu’il était capable de changer et arriver un jour à décider de vivre comme des êtres humains ordinaires capables de ressentir de l’empathie et capables de mettre les limites qu’il faut dans la manipulation, dans le besoin de contrôle, etc… J’en suis arrivée à me demander COMMENT cela est-il POSSIBLE qu’un homme si « intelligent » puisse adopter ce genre de comportements que beaucoup pourraient qualifier de comportements inhumains. Comment est-ce possible ?

Et la réponse est arrivée ! Merci l’Univers.

Un jour (C’était en Octobre, je ne sais plus la date exacte) en naviguant sur internet, j’ai lu un article intitulé « Lettre d’un Pervers Narcissique ». J’ai été ETONNEE de constaté que j’avais l’impression de lire une lettre qui aurait été écrite par l’homme qui adoptait des comportements que je ne comprenais pas ! Mon mari ! Alors en bonne curieuse, j’ai cherché ! Les articles, les livres, les thèses…J’ai tout fouillé, j’ai lu et relu et là j’ai fait des découvertes. Et quelles découvertes !

De découvertes en découvertes, je constate que en réalité, j’ai affaire à un homme à l’égo surdimensionné ; Manipulateur Pervers Narcissique et portant le Masque de Contrôlant. Enfin, je pouvais mettre un nom sur la pathologie dont je n’arrêtais pas de parler en disant souvent « Tu es malade, fais-toi soigner ! ». Cette découverte m’a sauvée. J’aurais le temps d’écrire d’autres articles pour partager comment elle m’a sauvée et tout ce qu’elle m’a permis de comprendre.

Mais au delà de cette découverte sur la psychopathologie des Manipulateurs Pervers Narcissiques, j’ai fait une autre découverte qui m’a extrêmement surprise et qui d’ailleurs fait partie des raisons qui m’ont poussée à ouvrir ce blog. Au début quand j’ai échangé avec des amis sur ma situation et ma découverte, j’ai été STUPEFAITE de constater que en fait pas mal de gens avaient affaire à ce genre de personnages sans comprendre pourquoi ces gens se comportaient ainsi Surtout en Afrique noire, où l’on n’accorde pas vraiment de l’importance à la santé mentale et à l’hygiène spirituelle. Il semble que nous vivons avec de tas de troubles psychologiques sans nous en rendre compte. Le pire, c’est que cela se perpétue de génération en génération étant donné que ce sont les mêmes malaises que nous projetons et injectons dans nos enfants en toute inconscience.

Ainsi, une amie A. B. m’a dit « Oh làlà ! Là je reconnais mon père ! Il a mené la vie dure à ma mère et elle l’a quitté ! Il a déjà sa 4e femme. Personne ne le supporte longtemps. Il veut tout contrôler et se faire passer pour le chef, même quand ce n’est pas vraiment grâce à lui que la famille survit. Je ne savais pas comment on appelle cela, mais maintenant je comprends pourquoi mon père se comporte ainsi. Il adore faire souffrir ses femmes et après il se place toujours en victime »

Une autre amie J.U. m’a dit « Hum ! C’est ça le comportement des manipulateurs ! Ils ont toujours au moins deux visages. Ceux qui ne connaissent pas son visage de pervers ne te croiront jamais si tu leur dis ! Ces gens adorent se victimiser et présenter une image de personne gentille, parfaite et bienveillante. Mon ex par exemple, était capable de me téléphoner en présence des membres de ma famille et de se mettre à pleurer devant eux pour leur montrer qu’il souffre, que je le fais souffrir alors que c’est moi qui suis blessée par ses comportements à lui ! Et le pire c’est que quand ça se passe ainsi, tu passes pour une méchante au moment-même où tu as justement besoins d’être comprise en tant que personne manipulée et blessée. En plus, ils sont vraiment mesquins parce qu’ils cherchent à mettre nos familles contre nous. C’est très dur d’avoir affaire à ces gens-là »

Une autre amie O. D. m’a dit « Wow ! Là je reconnais bien les comportements du père de ma fille ! Il adore m’embrouiller, me manipuler et retourner toujours les situations contre moi en se présentant comme la victime ! Quel que soit sa faute, il se justifie en disant des tas des choses auquel je ne comprends jamais rien. Il ne respecte aucun accord et veut toujours avoir raison …J’ai beaucoup déprimé à cause de lui ! »

Une autre amie F.C. m’a dit qu’elle reconnaissait là les comportements d’une femme qui s’isole totalement en refusant catégoriquement de communiquer avec sa famille ni de se remettre en question parce qu’elle convaincue que personne ne la comprends, que tout le monde lui en veut et la déteste ! Elle dit à tous que c’est elle qui a raison et que c’est elle qui fait toujours tous les efforts pour qu’il y ait la paix alors que les autres ne font rien ou font mal !

En échangeant avec mon amie M.F., elle m’a partagé ses expériences qu’elle vit en tant que Féministe qui s’est engagée pour le droit des femmes africaines. Elle s’intéresse notamment au droit et devoirs des femmes au sein des ménages face aux « Chefs » que sont les maris. Selon elle, un nombre non négligeable d’hommes africains âgés de 30 à 60 ans seraient des Manipulateurs Pervers Narcissiques ; à des degrés différents. M.F. pense que cela serait dû essentiellement à deux choses : d’abord les traditions africaines machistes qui font souvent des garçons des enfants-rois et des adultes-chefs ; ensuite les tabous divers notamment le tabou de ce qui se passe réellement au sein des ménages.

Mon amie psychologue B.K. m’a confirmé que le manque d’empathie et la froideur émotionnelle sont des signes de troubles psychologiques qui peuvent être graves parfois. Elle m’a aussi confirmé que la manipulation peut devenir pathologique lorsque les individus manipulant décident de TOUJOURS utiliser tous les moyens pour arriver à se présenter en victime et à imposer TOUTES leurs volontés à TOUT LE MONDE, surtout au plus vulnérables. Selon B.K. la négligence de la santé mentale dans nos pays africains est l’une des raisons qui expliquent la quasi-totalité de nos problèmes sociaux.

Je n’ai pas encore fait des recherches sur ce sujet mais je pense que c’est très probable que M.F. et B.K. aient raison. Nous ne pouvons pas rêver de construire des familles heureuses et des sociétés paisibles si nous n’allons pas bien dans nos têtes ! Si nous ne sommes pas réellement matures, si nous fonctionnons seulement avec nos égos et si nous ne voulons pas ouvrir nos esprits pour élever notre niveau de Conscience. Il faut savoir que selon les psychologues, sur le plan émotionnel et spirituel un adulte Manipulateur Pervers Narcissique a le même âge qu’un enfant de moins de 5 ans. D’où les caprices enfantins, l’incapacité d’avoir de l’empathie et de regretter le mal qu’ils font aux autres, la conviction que tout leur est dû, le besoin d’avoir toujours raison, etc…

Il ne suffit pas de décider de fonder une famille mais encore il faut savoir l’entretenir et y mettre les inputs qu’il faut ; et on ne parle pas d’argent ici ! Il faut de l’Amour. Il faut de la Sagesse. Il faut de la Maturité. Si on ne les a pas, on ne peut pas les donner ! Il ne suffit pas de faire des enfants, mais encore il faut savoir les nourrir et on ne parle pas seulement de nourriture pour le corps. Il faut nourrir l’esprit aussi ! Qu’allons-nous transmettre à nos enfants ? Comment pouvons-nous briser le cercle vicieux et contribuer à l’installation d’une société plus saine sur tous les plans ?

Pour ma part, j’ai décidé juste de partager mes expériences et mes découvertes. Je pense que le simple fait d’en parler me guéris déjà et je crois que ça pourrait guérir d’autres personnes…

Peace & Love

AmaZone.

Auteur : Faby I. AmaZone

Auteure et Blogueuse. Passionnée par le Bien-être, le Développement Personnel, la Santé Mentale et comportementale, le Développement Personnel et la Spiritualité.

8 réflexions sur « Le jour où les choses changent brusquement »

  1. Ce qui ne me tue pas me rend plus fort – F. Nietzsche De ce que je sais, avec le peu d’audience qu’ont les psy en Afrique, les cas de MPN sont, malheureusement, sans issue, en général. Peace and Love, AmaZone

    J'aime

  2. Merci Beaucoup AmaZone Pour ce temoignage. J’espere que l’ecriture te gueri et permet de reconstruire la femme forte et combattante que tu es. Je sais maintenant ou est ce que je vais passer mes après midi le samedi: sur ce blog à apprendre comment une vraie guerriere se bat. #Gratitude.

    J'aime

  3. C’est vrai moi aussi j’avais lu sur le net les caractéristiques des PN j’ai vite compris les réactions de certains de mon entourage proche. À te lire AmaZone, la grossesse de B est la goutte qui a fait déborder la vase. Combien de temps avez-vous vécu ensemble, n’as tu rien soupçonné dans la maison le comportement du PN vis-à-vis de B? C’est vrai qu’il est difficile de contrôler tout dans la maison surtout quant on est toute la journée au service, mais B aussi y est pour quelque chose pourquoi n’a t-elle pas dénoncé avant? Ça se voit que ce n’est pas une seule fois mais plusieurs fois. Pauvre elle, il la manipulait et l’empêchait de dénoncer. Et surtout sa raison ne tient pas debout « avoir de l’information sur sa femme » vraiment il faut être dupe pour y croire. Il ment comme il respire, un autre caractère du PN. Peace and Love femme fontaine

    J'aime

  4. Ma chérie, Je viens de lire et j’avoue que les mots me manquent pour décrire ce qui m’anime. Je te connais un peu. Je connais aussi ta force intérieure et je sais que tu vas t’en sortir la tête haute. J’ai la ferme conviction que tout ira bien pour toi et les enfants. Seulement, ne me demande pas comment? Ma chérie, comme je le dis souvent, si une femme veut vivre heureuse, il ne faut surtout pas s’attendre à ce que son bonheur provienne de son époux. Cultives donc ton bonheur à tes pieds comme un sage. Bisous.

    J'aime

  5. Tout simplement une femme extra-forte que tu es. Tu me fais pleurer mais j’avoue que j’admire énormement ton courage. Tiens le coup tu t’en sortiras bien comme tu l’as déjà commencé; Dieu est là pour toi et tes enfants, ta famille et tes amis sont aussi là pour t’epauler tout le long de la calvaire mais ngo « nta joro ridacya ou nta mvura idahita ». Dieu ne vous laissera jamais souffrir. Vous êtes dans mes prières. Bisou bisou ♥♥♥

    J'aime

  6. pole sana ..c est incroyablement dur a lire ..mais aussi vaux mieux etre seul que mal accompagner . there is always a reason behind every single thing that happen on this earth.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s