Rubrique [Elise vous écoute] : Question de K.L.

Elise a écouté le témoignage et les questions de K. L. que voici :

<< Bonjour. Je viens de faire un tour sur votre blog grâce à la publication faite par une amie sur sa page Facebook. Je pense être avec un MPN qui a profité de ma faiblesse émotionnelle quand il m’a rencontré pour mieux m’enfoncer la tête sous l’eau. Aujourd’hui je suis enceinte de notre deuxième enfant qui doit naître en Janvier. Mais je suis consciente que je ne peux plus vivre avec lui car il contribue à ma destruction morale. Cela fait toujours du bien de lire des personnes qui vivent ou ont vécu la même chose. Cela donne le courage d’avancer.

C’est vrai que je dois penser à ma grossesse mais je dois dire que la situation me rend très triste et je me demande comment j’ai pu me laisser avoir aussi facilement. Il ne semblait pas comme ça au début de notre relation. Je ne parle pas des nombreuses maîtresses. Sans compter que c’est moi qui porte financièrement le couple. J’ai l’impression de porter le monde sur mes épaules et je suis lasse.

Merci d’accepter de discuter. Peut-être que cela me fera du bien de discuter avec des personnes parce qu’en ce moment j’ai tendance à m’isoler de tout le monde. Peut-être que c’est la honte qui fait ça... ? >>

Réponse de Elise :

Bonjour chère K.L.

Cela fait plaisir de lire ton message même si l’on sent beaucoup de souffrance et de tristesse derrière chaque mot écrit dans ton message. Mais la bonne nouvelle est que tu as décidé d’en parler et de briser cet isolement qui semble s’installer dans ta routine, l’isolement qui, si je ne me trompe pas, te semble, la meilleure solution, pour le moment, vu que, de plus en plus, tu te sens triste et en partie coupable de ce qui est arrivé avec cette relation. Mais S’IL TE PLAIT, ARRÊTES DE TE CULPABILISER et avoir honte, ce qui est arrivé n’est pas de ta faute!!! Il est comme il est, ce n’est pas toi, il n’y a pas quelque chose de mauvais que tu as fait pour qu’il se comporte ainsi, tu ne peux pas le changer à sa place, il y a beaucoup de chances qu’il ne changera pas d’ailleurs facilement et ce qu’il te fait vivre n’est pas acceptable.

Parmi les signes et symptômes de la violence psychologique exercés par un conjoint ou un partenaire, sont observés : un niveau de stress élevé, une dépression, un isolement social et un repli sur soi, parfois un syndrome de stress post-traumatique, certaines femmes abusent des substances, d’autres pensent au suicide et peuvent parfois passer à l’acte, etc. tout cela a un impact sur la vie de la personne qui le vit ainsi que son entourage. La violence conjugale étant un phénomène complexe, elle est très difficile de la prédire et d’en évaluer à 100% les risques. Mais plusieurs études montrent qu’une situation de grossesse met une femme qui vit ce genre de relation en risque pour soi ainsi que pour son bébé, car les conséquences qui y sont associés sont plus importantes. Mais la bonne nouvelle est que l’ON PEUT S’EN SORTIR et mener une nouvelle vie normale exempte de cet abus. Nous avons toutes cette capacité, à différents niveaux, bien sûr, mais nous pouvons y arriver.

En revenant sur ta situation, je me préoccupe de ton bien-être, car la grossesse étant une période parfois difficile, qui emmène des changements hormonaux importants dans notre corps et l’épuisement physique associé à cela, donc ajoutée à une situation de relation difficile, je me demande quel impact que tout cela pourrait avoir sur ta santé et celle de ton bébé. Comment est-ce que peux-tu arriver à gérer ce niveau de stress et de tristesse émotionnelle dans un tel chaos, où est-ce que tu puises cette énergie de continuer…heureuse d’apprendre que tu es arrivée à une conclusion, qui n’est pas facile du tout, de voir, que cette relation touche à sa fin.

Voici quelques questions que je te propose, de te demander et essayer d’y répondre afin d’y voir un peu plus clair dans ta situation :

  1. La question de sécurité s’impose, la question de sécurité physique et mentale… Comment peux-tu t’assurer à fonctionner en tant que maman enceinte, et fournir tout l’amour, le soutien dont tes enfants ont besoin pendant cette période? Prends-tu des précautions pour rester en sécurité?, que peut-il arriver si ton partenaire découvre que tu as envie de le quitter, as-tu des ressources qu’il te faut pour rester en sécurité toi et tes enfants?
  2. Comment peux-tu trouver un équilibre mental, qui te procure un état de bien-être?
  3. En pensant d’abord à toi, à ta sante, à celle de ton bébé et de ton autre enfant, quel impact que tout cela peut avoir sur eux? (souviens-toi les enfants écoutent et observent beaucoup). Parfois certaines femmes se disent, je vais rester avec lui, car ses enfants ont besoin d’un père. Mais quel exemple auront-ils d’un père? En restant ou en subissant cette relation, quel message est transmis? Quel genre d’hommes/ femmes seront-ils à leur tour quand ils seront grands?
  4. Quel est ton système de soutien social dont tu disposes, quels sont les gens qui peuvent être avec toi, proches de toi, t’écouter sans te juger? Peux-tu partager avec eux tes expériences? Sinon, avec qui? Peux-tu écrire? Parfois lorsque tu es seule dans ta situation, que personne n’est là pour t’épauler, tu te sens dépassée, et la situation empire, car ces sentiments n’ont pas de place pour être évacués et nous sommes pris dans notre propre tourmente et on vit l’enfer. Je comprends lorsqu’on garde des choses pour soi, à cause de la honte, car nous sommes constamment jugés par notre entourage, et parfois le mal des autres fait le bonheur des autres. C’est pourquoi c’est important de trouver un système de soutien, que ça soit des professionnels, (psychologues, thérapeutes) ou tout simplement des amis ou de la famille…. ou peut-être partager ton histoire ici…
  5. Que feras- tu qui pourras te procurer de la paix intérieure pendant la période que vous vivez ensemble? Souviens-toi, la paix est à l’intérieur de nous, il suffit d’aller la chercher et apprendre de jouir de celle-ci. Tu es maitre de ton corps, ton cerveau, comment tu peux changer tes pensées non aidantes en pensées aidante?
  6. Quelles sont les activités que tu peux faire pour te remonter le moral? Quelles sont celles qui te feront sentir bien dans ton corps?
  7. Comment est-ce que les expériences des autres, comme celle lue sur ce blog peut te servir de leçon?
  8. Si tu décides de quitter ton partenaire, es-tu prête financièrement de vivre sans lui? Qui pourra t’aider dans cette démarche, quels seront les conséquences?

Dans tous les cas, nous sommes disponibles en ligne, pour essayer de répondre ensemble à ces questions. Souviens-toi ta santé et ta sécurité d’abord, j’espère que tu prends des précautions nécessaires dans ce sens-là. Ta vie n’est pas obligé d’être un enfer, chez nous, on dit, si j’essaie de traduire: « une pierre vue ne peut pas user la houe ». Ton passé n’est pas oblige d’être ton le lendemain. Personne n’a été miss sur cette terre pour y souffrir. L’être humain aspire toujours au bonheur. Nous pouvons apprendre de nos expériences passées, transformer ces tests en témoignages, qui pourront servir aux milliers d’autres femmes. Je te souhaite beaucoup de courage et bonne chance dans toutes tes démarches.

Elise Ka.

Auteur : Faby I. AmaZone

Auteure et Blogueuse. Passionnée par le Bien-être, le Développement Personnel, la Santé Mentale et comportementale, le Développement Personnel et la Spiritualité.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s