Rubrique Nhé Né – CES BRUITS QU’ON DÉTESTE !

On associe souvent nos sentiments, nos émotions à nos sens…Et on dit que chacun d’entre nous a un sens plus développé que les autres ! La vue, l’ouïe, l’odorat, le goût, le toucher.Pour ma part, je dirais que mon sens le plus développé est le toucher…Mais le sens que j’associe le plus à mes sentiments est bien l’ouïe !!!…Pourquoi je vous parle de tout ça me direz-vous ?! C’est que pour nous les victimes des MPN, si je peux me permettre de nous appeler comme, ça on associe tous nos sens à nos émotions et à nos sentiments encore plus que n’importe qui ! Par exemple le parfum Trésor de Lancôme ! Il sent bon, n’est-ce pas, mais c’est le parfum que je déteste le plus au monde !!! Car c’est le parfum que je portais quand j’étais encore avec lui !

On associe souvent nos sentiments, nos émotions à nos sens…

Et on dit que chacun d’entre nous a un sens plus développé que les autres !

La vue, l’ouïe, l’odorat, le goût, le toucher.

Pour ma part, je dirais que mon sens le plus développé est le toucher.

Je suis si tactile ! J’adore toucher les choses ; le bois, la terre, le cuir, les matières, les peaux, les gens.

Mais le sens que j’associe le plus à mes sentiments est bien l’ouïe !!!

Écouter la musique, les voix de mes enfants, les oiseaux qui chantent, l’eau qui coule, les rires, ce bruit de la pluie sur les tôles, les pleurs des bébés, les gémissements de l’être aimé, etc.

Pourquoi je vous parle de tout ça me direz-vous ?!

C’est que pour nous les victimes des MPN, si je peux me permettre de nous appeler comme, ça on associe tous nos sens à nos émotions et à nos sentiments encore plus que n’importe qui !

Par exemple le parfum Trésor de Lancôme ! Il sent bon, n’est-ce pas, mais c’est le parfum que je déteste le plus au monde !!!

Car c’est le parfum que je portais quand j’étais encore avec lui !

Mais le sens que j’associe plus à mes sentiments, c’est bien l’ouïe !!

Ça nous ramène au titre de ce texte…

« Ces bruits qu’on déteste ! »

On a tous des bruits qu’on ne supporte pas pour de nombreuses raisons.

Par exemple, la fourchette qui strie sur une assiette !!

La goutte d’eau dans l’évier, la perceuse du voisin du dessus, etc.

En ce qui concerne le bruit que j’ai détesté le plus au monde ; il ne m’irritait pas, il m’insupportait…

C’est le bruit d’une clé tournant dans la porte !!!

Oh non ! Je ne peux pas !

Car ce bruit représente le moment où il rentrait chez nous !

Mon cher ex-mari !!!

Et pourtant, ce moment devait représenter un immense bonheur, le retour de l’être aimé, de l’amour de votre vie !! Le père de tes enfants !!!

Ce moment devrait représenter la suite des choses, comme dans toutes les familles dites « normales »…

Ce bisou sur la bouche, des mains qui ébouriffent les cheveux des enfants, le partage des journées passées, etc.

Mais pour moi, quand j’entendais cette clé dans la serrure, j’épiais, je guettais pour avoir un indice ; si c’était la soirée rires ou la soirée coups !! La soirée film tranquille ou la soirée embrouilles, reproches et compagnie !!

Un simple regard et je savais si je vais m’en prendre une ou être embrassée !!

Si j’allais rire ou pleurer – non avaler mes larmes – car pleurer, non plus, j’y avais pas droit !

Et pourtant, ça avait bien commencé…

Une histoire d’amour, du moins j’y ai cru, de passion, d’amour fou !!!

La seule chose qui était vraie dans tout ça, c’était cette folie…

J’étais jeune, j’ai cru à son amour.

J’ai pris sa possession pour une marque d’amour,

J’ai cru à ses ambitions, on avait des rêves que je croyais communs.

On voulait refaire le monde !

S’évader, s’aimer, fonder une famille et être heureux ensemble !

On s’est aimé (plus tard je saurais que je l’ai aimé lui non, il en est incapable !)

On a fondé une famille qui a éclaté !

J’ai essayé de refaire le monde à ma façon.

J’ai essayé d’être heureuse loin de lui.

Et j’essaie toujours de m’évader de cette toile tissée autours de moi !

On s’est mariés, je suis tombée enceinte, j’ai accouché, j’ai enterré ma mère, mon père c’était quelques mois avant ma mère !

Et j’ai rejoint mon ex-mari, mon futur bourreau pour le meilleur, mais surtout pour le pire !

Je dirais même seulement pour le pire !!

Le pire a commencé très vite, je devrais même dire que le pire a commencé avant de vivre avec lui car, quand on y pense, on a eu toutes des signes, ces signaux d’alarmes qu’on a ignorés !

Et il arriva NOTRE PREMIÈRE FOIS… La première gifle !!!

Cette gifle qui remplace un baiser,

Ces insultes qui remplacent des caresses !!

L’angoisse comme désir,

Les cris comme gémissements,

La douleur comme plaisir…

Et pourtant lui jouissait de ma peur, ma déception, ma peine !

Ce jour-là, le jour de cette gifle, ma douleur est devenue sa jouissance !!!

Et j’étais marquée, comme un éleveur marque son animal !

Les 5 doigts dessinés sur ma joue, c’était sa marque, ses initiales !!

J’avais 20 ans et j’étais marquée !!

Cette gifle m’a fait plus mal que les coups qui ont suivi car la nuit n’était pas finie !

Je me vois encore assise sur NOTRE lit, adossée sur la tête du lit…

J’arrivais encore à remonter mes jambes (mais ça c’est une autre histoire !!), ma tête posée sur les genoux. Après avoir reçu la gifle, ma fille de 6 mois à l’époque pleurait car elle avait mal aux dents…

Je vous épargne les insultes qui ont précédé celles qu’on connaît tous de la part de ces individus !

« T’es vraiment nulle ! », « Incapable ! », « Une mauvaise mère qui arrive même pas à calmer sa propre fille !! »

J’ai eu le malheur de lui répondre, de lui demander de prendre la petite le temps que je lui prépare un biberon… On était dans le salon, j’étais debout devant le buffet !

Ce buffet d’une couleur jaune qu’il avait choisi tout seul, comme tous les meubles de notre logement ! Il les avait choisis une semaine où je n’étais pas là, partie rendre visite à ma sœur !!

Quand je suis rentrée, j’avais un buffet jaune et des canapés fleuris !! Et une chambre avec un bois brillant ; tout ce que je déteste m’enfin !!

Donc, je suis debout devant le buffet jaune et je commets l’impardonnable ; je demande à mon mari de prendre la petite le temps que je prépare un biberon !

Ce qui devrait être un sacrilège dans nos 1001 commandements sacrés et changeants à souhait !!

Je n’ai pas vu la gifle partir, mais je l’ai senti arriver !!! Ah oui, je l’ai senti comme j’ai senti ma tête qui cognait sur la vitrine, comme j’ai entendu le bruit de verres qui se répandaient par terre, comme j’ai remarqué l’arrêt net des pleurs de mon bébé !! Et comme je guettais un bruit venant de la chambre de notre grande qui n’avait que deux ans à l’époque !!!

Après le coup du choc, il me fait ramasser les verres, j’exécute…

Sans me poser des questions, je suis là sans être là !! Je ramasse, je jette les éclats de verre et de la statue que ma mère m’avait donnée.

Et il m’envoie dans la chambre !! Comme un gosse qu’on enverrait au coin !!

Vous savez quoi ?! Ben, j’y suis allée… J’ai vérifié que mes filles dormaient, c’était le cas !

Je me suis assise sur le lit, j’ai remonté mes jambes, j’ai posé la tête sur mes genoux et j’ai cherché des larmes en vain… J’ai compté les mouvements de mon cœur !

Il s’est passé quelques minutes et tout d’un coup, la porte de la chambre s’ouvre grand et je le vois encore, monté sur le lit, me dominer du haut de ces 1m90 environ… Sa tête touchait presque le plafond !!

Mon cœur s’est emballé, je devais être tachycarde à plus de 130 !!

Je l’entend qui criait regarde-moi !!

Et je remarque la rallonge électrique qu’il brandissait !

Et je sens le contact du plastique sur ma peau ! Je ne sais pas si c’est froid ou chaud et je me mets à compter ;

Un, deux, je remonte mes bras pour me protéger le visage…

Trois, quatre, cinq, je crie : « S’il te plaît arrête ! Six, sept, je me dis qu’il n’arrêtera jamais ! Je crie : « Je t’en supplie ! Tu vas réveiller les enfants… »

Il continue, j’arrête de compter, je m’allonge sur le lit, je me retourne, je cache mon visage et je dis « Dieu sauve moi !!! » Je ne sais pas combien de minutes ça a duré !!!

Je ne sais pas comment je me suis encore retrouvée dans le salon assise par terre, je le vois à genoux me demandant pardon…

Prononçant cette phrase qu’on a tous entendu, au moins une fois, dans notre vie : « TU VOIS CE QUE TU ME FAIS FAIRE ?! »

Le reste de la nuit je ne m’en rappelle plus, j’ai essayé de ma rappeler en vain ! Je ne sais pas si j’avais mal, je ne sais pas si j’ai pleuré, je pense que si ! Je ne sais pas si je lui ai répondu, si j’ai parlé ! Je ne sais plus !

Je sais juste que ce jour, il m’a volé une chose importante que j’ai mis longtemps à récupérer… Ce jour-là il m’a volé ma dignité !

Je l’ai pensé quand je ramassais les éclats de verre car je me suis sentie comme ces déchets que je ramassais.

Je l’ai pensé longtemps après, à la sortie de « 50 nuances de Grey » quand je me suis rendu compte que je me suis mise à compter les coups qu’il m’affligeait telle une esclave sexuelle comptant les coups de son maître !

Je l’ai pensé le lendemain quand le médecin légiste comptait, mesurait et photographiait mes coups!!

Je me rappelle de ce médecin légiste ; son nom, sa voix qui disait de me retourner lever le bras, la jambe !! Je me suis souvent demandé, durant ma vie avec mon ex, si je le reverrai… Je l’ai revu un jour, d’ailleurs ! Mais, ça aussi, c’est une autre histoire…

Je me demandais souvent si c’est lui qui me ferait mon autopsie le jour où « il » m’aurait tué !!!

J’ai su qu’il m’avait volé ma dignité quand j’ai lu le certificat médical que ce médecin me tendait : « Ecchymose, lacérations, entaille 23 cm dos, 11 cm cuisse droite, bras gauche 5 cm, œil gauche sans visible coin de l’œil, tempe gauche ecchymose d’une taille d’une pièce. »

Ce certificat médical m’a toujours fait penser aux films américains avec des esclaves !! Et surtout quand je pensais à cette nuit et que je voyais cet homme immense au-dessus de moi avec des yeux plein de haine qui bondissait la rallonge tel un fouet de châtiment !!!

Je détaille cette nuit car longtemps après, j’ai compris que c’était ce jour-là que j’ai pris vraiment le grade de proie !! Même si pour lui je l’ai toujours été.

J’ai compris que c’est le jour où je me suis rendue complice de ces jeux malsains !! Où j’en suis devenue victime, quoi qu’il en soit, car il faut être deux pour jouer et pour ces individus le monde est un grand terrain de jeux plein de pions et de proies à chasser !

Oui, le bruit que j’ai détesté le plus au monde c’est le bruit de clés tournant dans une serrure !!

Néh’né

Auteur : Faby I. AmaZone

Auteure et Blogueuse. Passionnée par le Bien-être, le Développement Personnel, la Santé Mentale et comportementale, le Développement Personnel et la Spiritualité.

1 réflexion sur « Rubrique Nhé Né – CES BRUITS QU’ON DÉTESTE ! »

  1. Gratitude Nhé Né pour ton témoignage! Je ne sais pas vraiment comment le qualifier. Il me fait juste réaliser combien la souffrance peut être énormément atroce lorsqu’il y a la violence physique et psychologique en même temps. Et dire que pendant ce temps, tu devais aussi t’occuper des enfants, leur sourire, leur donner le meilleur de toi même (quel meilleur?) et aussi sourire pour tous les autres de l’entourage (qui ne t’auraient probablement pas crue si tu leur avait dit ce que tu subissait de la part de l’homme parfait! Ou qui t’auraient dit de supporter sous prétexte que « c’est comme ça la vie de mariage »…) Et dire que le MPN ne réalise pas le mal qu’il te faisait, ni celui qu’il te fait encore probablement…J’imagine qu’il dit que tout cela est de ta faute. J’ai bien souris quand j’ai lu le « Tu vois ce que tu me fais faire? ». Oh oui, on connait ça! Et dire qu’on banalise encore la manipulation et la perversion narcissique dans la vie conjugale … Merci beaucoup pour ce témoignage et courage! Peace & Love AmaZone

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s