Il faut penser aux enfants! Oui ! Mais…?

Il faut penser aux enfants! Oui ! Mais...?

Lorsque nous les femmes, nous en arrivons à décider de mettre un terme aux liens « sacrés » du mariage, l’une des réactions de notre entourage est de dire « Noon ! Il faut PENSER AUX ENFANTS ». Cette phrase sonne tellement bien qu’on pourrait penser que tous ceux qui disent cela comprennent VRAIMENT toute la profondeur de son sens. Hélas !

Pour beaucoup de personnes « Penser aux enfants » signifie ne surtout pas penser à soi ; ne surtout pas penser à la réalité de ce qu’on vit ; ne surtout pas penser tout simplement. Pour beaucoup « penser aux enfants » signifie décider d’ignorer ou de supporter toutes les maltraitances, toutes les humiliations, toutes les manipulations, toutes les violences au sein d’un ménage. Et cela biensur est la responsabilité de la femme de savoir supporter cela. La femme DOIT faire cela POUR LES ENFANTS! Comme si une femme ne pourrait pas faire mieux pour les enfants.

Donc nous devons continuer à pleurer ou ravaler nos larmes, continuer à nous laisser vivre dans la médiocrité et la mesquinerie, fermer notre cœur à la Vie, immigrer en Enfer et survivre en espérant que cela va faire du bien à nos enfants. Comment cela est-il possible ?!! Nous devons continuer à nous faire insulter, à nous faire manipuler, à nous faire stresser; continuer à nous faire rabaisser et humilier, à nous disputer, à nous crier dessus, à nous battre devant les enfants en espérant que cela va faire du bien à nos enfants. Comment cela est-il possible ?! Continuer à vivre le cœur rempli de tristesse, de peur, de crainte, dans la souffrance en espérant que cela va faire du bien à nos enfants. Comment cela est-il possible ?!

Le plus drôle, c’est que parfois (pour ne pas dire souvent), il s’agit des ménages dans lesquels le « père » ne sert pas à grand chose à part être là physiquement, juste pour la forme en mode « Chef de ménage ». On connait tous ces pères qui n’ont jamais du temps pour être avec leurs enfants, pour les aider à faire leurs devoirs ou simplement écouter leurs histoires d’enfants. On connait tous ces pères qui ne s’occupent jamais de l’hygiène et de l’alimentation des enfants sous prétexte qu’il y a la femme pour cela ou des domestiques recrutés pour cela. On connait tous ces pères qui n’achètent presque rien pour leurs enfants, des pères qu’il faut parfois supplier pour qu’ils payent même les frais de scolarité de leurs enfants. On connait tous ces pères qui ne sont presque jamais à la maison, qui rentrent à minuit et repartent à 6 heures du matin ou qui rentrent de temps en temps, des pères qui passent leurs jours de week-end dans leurs bureaux climatisés pendant que les femmes et les enfants transpirent à la maison. On connait tous ces pères qui terrorisent les enfants tellement que lorsqu’ils rentrent à la maison tout le monde est sur le qui-vive entrain de faire attention à ce tout ce qu’on dit et à tout ce qu’on fait, entrain de craindre les punitions, les critiques, les réprimandes incessantes, les hurlements, les cris, les bastonnades. On connait tous ces pères qui ne savent pas écouter les enfants, qui ne savent pas s’émerveiller de leurs curiosités et de leur progrès, des pères qui ne savent pas dire Merci, qui ne savent pas dire Bravo et qui confondent éducation et élevage. On connait tous ces pères là qui ne donnent que du stress aux mamans et aux enfants.

Et c’est là qu’on doit réfléchir : Qu’est-ce qui fait croire aux gens que les enfants sont mieux lorsqu’ils vivent avec ce genre père dans une même maison ?! Il faut réfléchir ! Qu’est-ce qui fait croire aux gens que les enfants aiment bien ce genre de comportements et qu’ils en ont besoin pour être des adultes sages demain ?! Il faut réfléchir ! Qu’est-ce qui fait croire aux gens que les enfants vont se sentir moins bien s’ils vivent loin de tels individus ?! Il faut réfléchir ! Et surtout, sur le long terme, Quel est l’impact de ces comportements sur les enfants ?! Il faut réfléchir !

Ces pères qui se comportent ainsi, eux-mêmes quand ils étaient des enfants, ils ont eu quel genre de père ? Ils ont eu quel genre de mère ? Ils ont grandi dans quel environnement ? Ils ont eu quels traumatismes dans leurs vies ? Quel était le fondement de leur éducation ? Ont –ils été éduqués ou ils ont juste été élevés ? Ont-ils été encouragés à cultiver la Sagesse ou ils ont seulement cultivé l’Intelligence ? Ont-ils reçus une éducation spirituelle ? Ou bien ils ont juste appris à réciter des prières pre-fabriquées ? Ont-ils été encouragés à faire attention à leur égo ou ils ont été des enfants-rois ? Ont-ils été respectés et traités comme des êtres sacrés ou ils ont été instrumentalisés et maltraités ? Etc …Il faut réfléchir !!

Si notre société est malade et que cela nous désole, pleurer et nous plaindre ne sert à rien. On a déjà assez pleuré et on se plaint déjà trop. Dire que c’est Dieu qui réglera ce problème à notre place, ne sert à rien non plus. Nous devons avoir le courage de regarder la réalité en face, de RECONNAÎTRE que ça ne va pas, de reconnaître que nous sommes responsables et de décider de CHANGER ! Nous ne pouvons pas continuer à faire les mêmes choses dans les mêmes conditions et nous attendre à avoir des résultats différents. Ce serait de la folie comme le dit une citation d’Albert Einstein.

Si nous voulons un avenir meilleur pour nos enfants, nous devons apprendre à leur transmettre LES VRAIES VALEURS !

Nous devons connaitre la nette différence entre EDUCATION et ELEVAGE : un enfant c’est l’homme ou la femme de demain. C’est un être pensant. C’est une âme divine. Il ne suffit pas de lui donner à manger et à boire, de le laver, lui faire couper les cheveux, lui faire des jolis tresses et l’habiller. Il ne suffit pas de l’envoyer à l’école. L’esprit aussi a besoin d’être nourri, nettoyé et entretenu. Nous devons avoir la sagesse de montrer le chemin de la Sagesse.

Nous devons changer complètement les environnements dans lesquels ils sont éduqués : nous devons installer des environnements remplis d’Amour, de Bonté, de Compassion et de Joie !

Nous devons changer ce que nous leurs disons à chaque instant et Nous devons changer la manière dont nous les traitons : nous devons arrêter de les insulter, de les culpabiliser, de les instrumentaliser, de les terroriser et de les décourager. Nous devons arrêter de les punir de ne pas savoir quelque chose, d’oublier ou de mal faire quelque chose parce qu’ils sont en apprentissage de la Vie, tout comme nous. Nous devons surtout apprendre à ne pas projeter nos réalités sur les enfants !

Nous devons apprendre à les écouter attentivement, à leur dire des mots positifs, des mots gentils, encourageants et qui les tirent toujours vers le haut ! Nous devons arrêter de les maltraiter, de faire souffrir leurs cœurs innocents et d’intoxiquer leurs esprits.

Nous devons changer nos comportements afin qu’ils apprennent de nous par l’exemple : nous devons arrêter d’élever nos égo vers le ciel en nous faisant passer pour des êtres spéciaux et supérieurs aux autres. Nous devons arrêter d’accuser et de culpabiliser les autres. Nous devons arrêter d’utiliser les autres comme des objets. Nous devons arrêter de hurler et de crier, de haïr et d’être rancunier. Nous devons arrêter de taper sur les autres. Nous devons arrêter de nous manquer de respect et de perdre notre dignité. Nous devons arrêter d’accorder trop d’importance à choses matérielles, à l’argent notamment. Nous devons arrêter de salir, de polluer et de gaspiller les ressources naturelles, etc…

Nous devons chercher toute la Sagesse nécessaire à cette noble mission d’être Parents : Nous devons arrêter avec ces idées folles comme quoi les enfants sont nos choses, nos objets, nos gens que nous avons crées nous-même et qui sont là pour subir nos manipulations, exécuter nos ordres, répondre à nos besoins, adopter nos pensées, réaliser nos rêves ou subir nos propres démons intérieurs.

Nous devons tout CHANGER.

Il faut que nous arrêtions de penser que c’est nécessaire de vivre ensemble dans les murs d’une maison même lorsque dans ces murs on y fait n’importe quoi ! On sait que certains enfants subissent des grandes violences physiques et psychologiques, des actes de pédophilie et d’incestes au sein des ménages parfaitement unis en apparence. Il faut que nous arrêtions de croire que ce qui est important c’est de balayer les maisons, de les décorer et de les remplir de beaucoup d’objets matériels! On sait que certains enfants et certaines femmes souffrent le martyr, certains se suicident alors qu’ils habitent dans des palais brillants. Ce qui est nécessaire c’est de vivre bien là où on se sent BIEN. Là où on a la Paix et la Tranquillité. Ce qui est important c’est de faire le grand ménage dans nos Cœurs afin de les remplir d’Amour, de Lumière et de Joie de vivre.

Personne ne dit que ça ne va être facile. On dit juste que c’est possible et que c’est nécessaire. Nous sommes conscients que nous devons le faire, alors nous le faisons avec amour et enthousiasme.

Peace & Love

AmaZone

Auteur : Faby I. AmaZone

Auteure et Blogueuse. Passionnée par le Bien-être, le Développement Personnel, la Santé Mentale et comportementale, le Développement Personnel et la Spiritualité.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s