Dossier de divorce 092015 : Amazone Bénie contre Monsieur Manip.

Ce jour-là, c’est un vendredi du mois de Décembre. Amazone Bénie doit se rendre au tribunal car il y a audience. Comme des milliers de femmes dans le monde, elle est en procédure de divorce pour mettre fin (officiellement) à son mariage qui a fini par devenir un enfer malgré le paradis espéré 10 ans plutôt. Les audiences ça se passe très tôt. Il faut être présent au tribunal  à 8 heures ! Donc elle s’est levée très tôt. Elle s’est lavée d’abord. Ensuite…… elle a réveillé les enfants, les a lavés. Leur a donné un chocolat chaud. Les a conduit à l’école pile à l’heure : 7h00. Et puis elle est revenue à la maison pour déposer la voiture. Le mieux était de prendre un taxi moto car avec les embouteillages vers la ville, elle ne pouvait pas être à l’heure en y allant en voiture.

Amazone Bénie est du genre pronoïaque et elle adore les théories du Positivisme. En se réveillant ce jour-là, elle avait prononcé son mot préféré «  GRATITUDE ». Ensuite dans sa tête elle a affiché l’un de ses mantras préférés : « Today something wonderful is going to happen !». Sur le taxi moto en allant vers le tribunal, elle a continué à se dire que quelque chose de merveilleux allait se passer ce jour-là. Mais quelle chose merveilleuse peut bien se passer dans une procédure de divorce ? Aucune idée ! On n’a pas à savoir… il faut juste être prête à admirer ce qui va se passer ! Bon. On verra bien quoi…

La voilà arrivée au tribunal. Elle est à l’heure. Elle retrouve son avocate qui commence à la rassure que tout ira bien. Monsieur Manip aussi est là ; bien sapé, calme et souriant : en homme charmant. Quel trompe-œil ! On dirait un être humain normal !

amazonebenie

Le greffier vient appeler : Madame Amazone Bénie. Elle répond : Présente ! Le greffier demandé si le « mari » aussi est là. On répond que oui. Le dossier est retenu pour ce jour et on dit à tout le monde d’attendre le début des audiences.

Le temps d’attendre, Amazone en profite pour penser à ses affaires perso…

Monsieur Manip est un peu plus loin entrain de taper sur son smartphone.

À un moment on appelle : Madame Amazone Bénie ! Il faut y aller.

Cela faisait plus de six mois que le dossier de divorce était renvoyé à des dates ultérieures à cause des absences de Monsieur Manip. Pour motifs de missions de travail. Mais cette fois-ci, il est là. C’est une bonne chose : le dossier va avancer ! “Something wonderful is going to happen !” se dit Amazone Bénie. En plus, entre temps le juge en charge du dossier a été muté à l’étranger, donc Amazone ne connait pas encore le nouveau Juge en charge du dossier.

En franchissant la porte de la salle d’audience, Amazone regarde vers la place du Juge et là elle voit UNE JUGE ! Une femme est assise là, à la place du Juge. Toute belle, calme, autoritaire mais ravissante dans son habit de Juge. Amazone ne tarde pas à ressentir la gratitude devant la Première chose wonderful : « Merciiii l’Univers ! Mon dossier est remis à une Femme ! Wonderful ! » À côté du Juge le greffier est assis pour noter tout ce qui sera dit.

Amazone Bénie s’assoie sur une chaise en face de Madame la Juge. L’avocate s’assoie à sa gauche. À sa droite, deux chaises plus loin, est assis Monsieur Manip.

Madame le Juge prend la parole : « Madame Amazone Bénie. Vous avez demandé le divorce. Dites-nous SVP en résumé pourquoi vous en êtes arrivé à cette décision extrême. Soyez brève ».

Amazone Bénie dit : « Merci madame le Juge. J’avais des problèmes avec mon mari mais la décision de divorcer je l’ai prise l’année dernière quand j’ai appris qu’il avait des rapports sexuels avec la fille qui gardait nos enfants et qu’elle était enceinte de lui. J’ai décidé de divorcer parce que j’en avais marre des manipulations, des accusations et du stress incessant de sa part et surtout à cause de la façon dont il m’a traitée et dont il a traité cette fille après l’avoir mise enceinte et après l’avoir fait avortée dans notre foyer… »

Madame le Juge : « Vous avez combien d’enfants ensemble ? Ils ont quels âges ? Et comment ils vivent la situation ?»

Amazone Bénie : « Nous avons deux enfants. Un garçon de 7 ans et une fille de 4 ans. Ils n’avaient pas encore réalisé ce qui s’est passé. C’est maintenant que le garçon commence à réaliser et il demande pourquoi je ne vis pas chez leur papa. J’essaye de lui expliquer calmement que ça ne me ferait pas du bien d’être chez leur papa. Mais que eux, ils pourront y aller autant qu’ils veulent pendant les vacances scolaires… »

Madame le Juge se tourne vers Monsieur Manip et lui demande : « Que dites-vous des accusations de votre femme, Monsieur ?  Que vous avez mise la domestique enceinte… ?»

Monsieur Manip : « J’ai déjà dit à l’audience passée que je n’ai pas mise la domestique enceinte ! J’ai reconnu que j’ai eu une relation avec la domestique mais je ne l’ai pas mise enceinte, déjà quand ma femme a appris pour la domestique, je lui ai dit que cela ne la regardait pas….Le juge m’avait demandé de m’excuser et je l’ai fait mais ma femme n’a rien voulu entendre. Cette histoire de grossesse,  C’est ma femme qui dit cela à tout le monde et c’est comme ça que moi-même je l’apprends… »

Amazone Bénie souris : ce n’est pas la première fois qu’elle entend le mensonge puisque à l’audience dernière, Monsieur Manip avait déjà dit que la domestique n’a pas été enceinte. Mais là, la Deuxième chose wonderful  vient d’arriver : Monsieur Manip vient de dire lui-même qu’il a couché avec la domestique. En effet dans le dossier de divorce il est accusé d’adultère avec la domestique et non pas de l’avoir engrossée et de l’avoir fait avorté. Un point positif dans le dossier : l’accusé reconnait son crime en toute fierté (Ah les MPN ! ils sont incroyables !)

La Juge : «ah bon ! Votre femme apprend que vous couchez avec la domestique et vous dites que ça ne la regarde pas ? Eh ben ! Vous reconnaissez avoir des relations sexuelles avec la domestique ! Vous trouvez ça normal ?! Dans votre maison, couchez avec la domestique ? Elle a quelle âge cette domestique ? »

Monsieur Manip : « Je dirais entre 18 et 20 ans…elle n’avait pas de carte d’identité, c’est nous qui l’avons aidée à avoir une….Non. Ce n’est pas normal … On a déjà eu des domestiques avant mais c’est seulement avec celle-là que c’est arrivé, je vais vous expliquer les problèmes qui ont fait que cela est arrivé…Je serai bref »

Madame la Juge : « Okay. Expliquez-nous. Soyez brefs SVP »

Monsieur Manip : « Merci Madame le Juge. Nous avions beaucoup de problèmes, je vais essayer de vous les résumer… » Là, il ouvre son dossier de 27 pages appelé « ma version des faits » qu’il a écrit l’année dernière pour diffuser auprès des parents  et  amis : un livret fou  rempli de semi-vérités, de vérités déformées et surtout de mensonges.

Il se met en position victime et résume le dossier en se plaignant de tous les problèmes « graves » selon lui. Il explique à la Juge comment sa femme lui faisait des confrontations,  comment elle s’entêtait et se débrouillait pour faire des voyages à l’étranger malgré son désaccord, comment sa femme pouvait sortir et rentrer tard, comment sa femme sortait chaque fois qu’il était en mission ; comment un homme « riche » ami de sa femme est allé le menacer de lui arracher sa femme, comment sa femme lui a avoué l’avoir trompé avec cet homme, comment il a parlé au père de sa femme pour qu’il raisonne sa femme et de comment sa femme s’est entêtée à n’écouter personne : ni le père, ni la mère ; de comment sa femme lui a dit qu’elle en avait marre de la maison de l’époque et qu’elle voulait s’en aller louer ailleurs, etc…Bref Monsieur Manip a déroulé tout son délire paranoïaque devant le Juge et il a précisé : « Je me suis rapproché de la domestique pour pouvoir connaitre tous les programmes de ma femme, pour savoir si elle est sortie ou si elle est à la maison…car elle me confrontais beaucoup et elle rentrait tard…une mère de famille, et à 22 heures elle est je ne sais où, je ne pouvais pas comprendre… ».

Il a dit aussi « ça m’a étonnée que ma femme dise qu’elle souhaite prendre un prêt bancaire pour se faire construire une maison et aussi qu’elle voudrait aller louer, alors qu’elle savait bien qu’à l’époque moi j’étais entrain de construire une autre maison… »

Là, la Juge l’a regardé bouche-bée !

Elle a demandé : « Mais Monsieur ! Vous êtes incroyable ! Vous couchez avec votre domestique et vous en parlez comme si c’était normal ? Votre femme refusait de coucher avec vous ?

Quand la Juge a posé cette question, Amazone s’est demandé si Monsieur Manip allait mentir comme il venait de le faire avec l’affaire de la grossesse de la domestique. Erreur ! Il a répondu en disant la pure vérité, tout fier et tout souriant : « Oh nooonn ! Non Non . Elle ne refusait pas » ! Le besoin pathologique d’être celui à qui on ne refuse rien et de s’en vanter à tous et à chacun! Ah! les MPN!

Wonderful ! La Troisième chose wonderful venait d’arriver : Monsieur Manip. venait de faire comprendre à la Juge qu’il est un Pervers Narcissique.

La Juge a demandé: « Et quand votre femme est partie qu’est-ce que vous avez fait? Vous avez parlé à ses parents? Vous lui avez demandé pardon…? »

Monsieur Manip.: « Je n’ai pas parlé à ses parents. Je ne parle plus à son père car elle me l’a interdit comme quoi, quand je parle à son père ça amène des mésententes dans sa famille. Donc je n’ai rien dit. Après la première audience, je suis allé vers elle pour lui demander de revenir sur sa décision, mais elle a refusé!»

La Juge a demandé  à Amazone Bénie de réagir. Elle s’est enflammée directement pour fustiger les mensonges de Monsieur Manip. Elle a dit : « Tu es un menteur et tu n’as pas honte ! Tout ce que tu dis, tu mens. Tu prends toutes les choses que tu faisais et tu viens ici dire que c’est moi qui les faisais! Tu mens que la domestique n’a pas été enceinte alors qu’elle est vivante et qu’elle peut le témoigner. En plus ses enseignants qui t’on appelé pour te parler de sa grossesse, j’ai leur numéros de téléphone, on peut les appeler et ils vont venir ici dire à Madame le Juge que tu mens. Tu dis que tu ne l’a pas fait avorter : donc elle venait d’où le jour où elle est revenue à la maison titubant avec un sachet de médicaments ? En plus, tu as osé la faire prendre une moto et la suivre avec ta voiture. Est-ce que ça c’est le comportement d’un être humain normal?  C’est toi qui l’avais appelée pour aller avorter et c’est toi qui as acheté ces médicaments. Et maintenant tu oses venir ici et mentir ? Tu es un manipulateur pervers narcissique. Les êtres humains normaux ne se comportent pas ainsi !… »

Elle a dit aussi : « Tu es pathétique avec tes histoires de  nouvelle maison à construire. Donc toi quand une femme te dit qu’elle est  fatiguée de la vie qu’elle mène avec toi tu crois qu’elle a besoin d’une nouvelle maison sur une nouvelle parcelle ?! Mais c’est quoi cette folie ? À ton âge, tu ne comprends rien à la vie ! N’importe quoi… ! »

Le greffier notait tout ce qui se disait.

La juge a demandé comment on gérait les enfants, si Monsieur les voyait etc. Il a dit qu’il les voit sans problèmes ! Et que quand il a le temps il le prend chez lui pendant une semaine ou deux.

Quatrième chose wonderful : Monsieur Manip venait de dire à Madame le Juge que Amazone Bénie n’a mis aucune opposition et  qu’elle était plutôt favorable à ce que les enfants voient leur père !

La Juge a demandé si il s’occupe d’eux financièrement. Il a répondu que oui ! Et sans honte, il a ajouté qu’il a fait des calculs et qu’il a trouvé qu’il doit verser 77 milles F CFA (118 euro) chaque mois ; en plus des frais scolaires qu’il prends aussi en charge ! Avec fierté, il a dit qu’il verse ce montant depuis que Amazone Bénie à quitté la maison.

La Juge, choquée,  a demandé : « Quoi ? 77 000 F CFA ? Vous trouvez que c’est suffisant ça pour s’occuper de deux enfants ? Est-ce que vous vous souciez du train de vie des enfants, de leurs besoins ? Comment vous êtes arrivés à ce montant ? Vous, vous êtes dans votre maison.  Vous ne payez pas le loyer… ».

Monsieur Manip : « Je l’ai calculé sur base des calculs qu’on faisait avant quand on vivait ensemble. Comme c’est elle qui est partie, je ne peux que donner ma contribution normalement… » .

Cinquième chose Wonderful : Monsieur Manip venait d’expliquer à la Juge qu’il est financièrement injuste envers Amazone Bénie et les enfants et qu’il s’en fou totalement de leur train de vie là où ils sont avec leur mère.

La juge : « Vous aviez un projet de convention de divorce, mais apparemment qui ne tient plus. On peut savoir pourquoi ? »

Monsieur Manip : « Oui.Au début, j’avais refusé le divorce mais maintenant je suis favorable. Donc j’avais dit qu’on allait signer pour le divorce par consentement mutuel, et j’avais fait des calculs… On m’a donné un projet à signer mais j’avais demandé qu’on intègre certaines closes et récemment, j’ai reçu un e-mail de l’avocate de ma femme, me disant que ma femme n’acceptait pas ces conditions. J’avais demandé qu’on ajouté que le voyage des enfants à l’étranger soit conditionné à mon autorisation… »

L’avocate d’Amazone Bénie : « Madame le Juge, on ne peut pas mettre ce genre de choses dans une convention de divorce! Il y a des dispositions déjà prise pour faire voyager les enfants. Et de toute façon ma cliente n’a aucunement l’intention de faire voyager les enfants sans informer leur père ! Déjà pour pendre des titres de voyages, l’accord des deux parents est exigé… »

Monsieur Manip : « Les enfants ont déjà des titres de voyages. En 2014 J’AI FAIT voyager tout le monde … »

Madame la Juge : « Monsieur ! ‘’ J’AI FAIT VOYAGER’’  ? C’est comme ça qu’on parle d’un voyage familial ? On dit « Nous avons voyagé… »

Monsieur Manip (avec un rire de psychopathe) : « C’est vrai Madame la Juge, excusez-moi, ce sont les circonstances qui font dire certaines choses… »

Sixième chose wonderful : Monsieur Manip venait de montrer à Madame la Juge qu’il a un ego surdimensionné et qu’il considère les membres de sa famille comme des objets.

La juge demande à l’avocate de Amazone Bénie de conclure.

L’avocate a conclu en demandant au Tribunal :

  • de prononcer le divorce d’Amazone Bénie et Monsieur Manip
  • de confier la garde des enfants à Amazone Bénie, avec droit de visite du père.
  • de condamner Monsieur Manip à verser à Amazone Bénie tous les montants précisés dans le dossier de demande divorce.

L’audience de ce jour s’est terminée ainsi.

Amazone Bénie est sortie et rentrée chez elle, abasourdie par la folie des MPN et ravie que son dossier de divorce avance plutôt bien.

Dans moins d’un an, tout ce qui est « justice-tribunal-audience »  va fini. Et il va rester ce qui ne finira pas d’aussi tôt : gérer les comportements bizarroïdes d’un ex-mari Manipulateur Pervers Narcissique. [Affaire à suivre…]

Peace & Love

AmaZone.

 

Auteur : Faby I. AmaZone

Auteure et Blogueuse. Passionnée par le Bien-être, le Développement Personnel, la Santé Mentale et comportementale, le Développement Personnel et la Spiritualité.

3 réflexions sur « Dossier de divorce 092015 : Amazone Bénie contre Monsieur Manip. »

  1. Amazone Benie. je vois bien que les mot qu on prononce le matin et medite dessus son vraiment powerful. Sinon, j ai faillit tomber de la chaise quand j ai lu  » elle sort et rentre a 22 heures, elle me confront » heu 22 heures tres tot coe ca? tchiee il etait chanceux. En plus 110euro par moi ca veut dire c toi qui complete, entoucas ns les femmes il faut qu on arrete de traiter nos maris coe des celibataires. Tu epouse femme il faut tt assumer, on est pas bureau de subvention hein! caskwa?!! 7
    P.s: j adore le nouveau blogue c’est tres ….. ZEN!

    J'aime

  2. @ ’ai reconnu que j’ai eu une relation avec la domestique mais je ne l’ai pas mise enceinte, déjà quand ma femme a appris pour la domestique, je lui ai dit que cela ne la regardait pas…En tout cas!
    Son cas n’a pas de solution en vue.

    Stay BLUE, whatever happens, mon Amazone Benie 😉

    J'aime

  3. Ma chere Amazone merci beaucoup pour cet article!!! Les MPN sont des malades !!! Leur monde est a l’envers. Ils n’ont pas le sens de ce qui est normal et qui ne l’est pas!!!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s