Tapez-vous, vous-même !

Vraiment, j’en ai marre. J’en ai ras -le-bol de la violence sur ce contient ! Et je veux dire deux mots à tous ces gens qui éprouvent un plaisir malsain à frapper les enfants quand ils sont entrain de faire leurs devoirs et d’apprendre leurs leçons.

Les gens : je ne sais pas sur quelle planète vous vivez ni à quelle époque exacte évolue votre esprit mais je tiens à vous informer que ici sur la Planète Terre, les gens normaux vivent en 2017 à l’époque de la Conscience. Je suppose que vous ne comprenez pas bien. Alors je vais essayez de vous expliquer en français très facile.

Sachez que à l’heure actuelle, il a été démontré par A+B que la violence (physique ou psychologique) empêche les enfants d’apprendre leurs leçons contrairement à tout ce que vous avez toujours cru. Ce n’est pas en tapant sur un enfant qu’il va mieux apprendre. Ça c’est 1.

Ensuite, sachez que la violence (physique ou psychologique) n’est pas ce qui permet aux enfants de bien comprendre leurs erreurs d’apprentissage et de les corriger de façon durable. Bien au contraire. Ça c’est 2.

Et pour finir, sachez que la violence (physique ou psychologique) régulière et/ou répétée – quelle qu’elle soit et quelle qu’en soit les motifs- nuit gravement au développement de l’enfant en tant que être humain. Ça c’est 3.

La preuve : vous ! Regardez-vous ! Regardez les pervers et les violents que vous êtes ! Ça vient de quelque part. Vous avez grandi dans ces sociétés qui banalisent la violence. Vous avez grandi dans des familles qui glorifient la violence sous toutes ses formes. Vous avez grandi entourés de violence physique et/ou psychologique dans des environnement où l’affection et l’amour étaient pratiquement absents. Vous avez été tapés, retapés et re-retapés. Vous avez été insultés, humiliés, bafoués. Vous avez vu vos pères taper vos mères ou vos marâtres, vous avez vu vos mères insulter et taper les co-épouses et les domestiques, etc…Quand ce n’était pas chez vous, c’était chez les voisins. Vous avez évolué dans la violence et elle est devenue une norme pour vous. Et voilà ce que vous êtes devenus aujourd’hui : des pervers. Quelle tristesse!

Aujourd’hui vous croyez qu’éduquer un enfant c’est le bastonner à chaque fois qu’il se trompe dans son processus d’apprentissage ou quand il montre des signe de faiblesses et de lenteur dans l’apprentissage. Vous croyez que ce qui accompagne un enfant à apprendre c’est la douleur physique et psychologique. C’est plus fort que vous, vous devez taper ou hurler sur quelque chose ou sur quelqu’un. Vous nous tapez , vous tapez les domestiques, vous tapez les enfants. Au nom des devoirs qui ne sont pas bien parfaits, au nom de leçons non-su, au nom d’une pièce de monnaie dérobée, au nom d’un repas pas très bien réussi, au nom d’un habit pas mis à la bonne place, au nom d’une rentrée tardive, au nom de tout et de rien, vous tapez seulement ou vous vociférez. Inconsciemment, vous cherchez toujours des raisons pour taper ou dire des insanités. Parce que vous avez été détruits vous voulez nous détruire et détruire nos enfants. Dieu merci, nous avons compris. Donc nous n’allons pas vous laisser faire ! Ah non. Vous allez devoir changer ça !

Je dis : laissez nos enfants tranquilles !

enfants

Nous n’allons plus tolérer vos coups. C’est fini l’époque de la folie et de l’inconscience.

Vous ne pouvez pas être là à jouer les super-parents-chefs-de-ménage-machin-choses qui se prennent pour des demi-dieux tout puissants, qui jugent, condamnent et châtient qui ils veulent à coup de bâtons, de ceintures, de chicotes, d’insultes et autres maltraitances psychologiques. Cette folie-là vous allez devoir la garder pour vous, loin de nous.

L’idéal serait de vous faire soigner. Voyez des prêtres, des pasteurs, des psy, des alpha, des marabouts ou des sorciers pour exorciser vos traumatismes d’enfance. Si votre violence interne est de trop, allez-vous faire enfermer dans des asiles. Normalement, c’est là-bas que restent les fous furieux.

Mais si vous ne voulez pas vous faire soigner, vous avez aussi une autre alternative. C’est d’aller mettre votre esprit malade dans des plaisirs qui mettront en veilleuse votre violence interne et qui vous tiendront éloignés de nos enfants. Déménagez dans les night-clubs et dansez toutes les nuits comme des malades. Buvez plein d’alcool. Shootez-vous à la cocaïne ou à l’héroïne. Envoyez-vous au paradis avec des hallucinogènes. Regardez du porno à longueur de journée et masturbez-vous. Allez voir des prostituées ou vos copines préférées et dites leurs de vous garder occupés par des plaisirs sexuels de toutes sortes. Bref, faites tout ce que vous voulez qui vous fait planer mais éloignez votre violence de nous et de nos enfants.

Et si vous avez vraiment envie de taper, alors tapez –vous !

Tapez-vous vous-mêmes pour toutes vos conneries de tous les jours ; il y en a plein !

Tapez-vous pour toutes les erreurs que vous faites ; ce n’est pas ce qui manque!

Tapez-vous pour votre inconscience  car elle est de trop.

Tapez-vous parce que vous n’écoutez pas quand on vous parle !

Tapez-vous parce que vous vous trompez en croyant nous tromper !

Tapez-vous parce que vous refusez de changer pour vous améliorer !

Tapez-vous parce qu’au fond vous méritez vraiment d’être tapés.

Si on devait vous taper pour toutes les m€rd€s que vous foutez, franchement je pense qu’on pourrait vous tuer.

C’est facile de déverser votre folie sur des êtes innocents qui sont en apprentissage de la vie, parce que vous, vous semblez avoir raté le vôtre. C’est facile de vous mettre en donneurs de leçons aux enfants alors que vous ne leur arrivez même pas à la cheville en termes de savoir bien faire les choses. C’est facile pour vous de trouver toujours la poutre dans l’œil des femmes et des enfants et de vous mettre à leur taper dessus. C’est facile. Ce qui est difficile pour vous, c’est de reconnaître ce qui ne va pas chez vous afin de devenir conscients et changer pour le mieux. Dommage.

Je ne peux pas imaginer la souffrance que vous avez en vous pour avoir de comportements pareils. Mais je peux imaginer et ressentir toute la souffrance des enfants lorsqu’ils disent « Il nous a tapé parce que nous avons fait une erreur dans les cahiers ». Et c’est cette souffrance – là qui m’amène à vous mettre en garde.

Je dis : laissez nos enfants tranquilles !

Laissez-les découvrir, apprendre, se tromper, se corriger et grandir en toute harmonie. Laissez les enfants être qui ils sont et exprimer leurs talents. Chaque enfant en a un au moins. Laissez les enfants car on ne force pas un poisson à voler à coups de bastonnades et on n’apprend à pas un oiseau à nager en lui tapant dessus. Si un enfant n’excelle pas en mathématiques, ce n’est pas un drame ! Tout le monde n’a pas à maîtriser les mathématiques. Si un enfant ne sait pas bien manipuler les lettres, ce n’est pas grave. Tout le monde ne deviendra pas Molière. Si un enfant fait une erreur dans son cahier, il n’y a pas de quoi le taper fort. Ce n’est qu’une erreur qui devra servir de leçon et être corrigée la prochaine fois. Si un enfant donne une réponse qui n’est pas correct, ce n’est pas la fin du monde ! Ce n’est qu’une question et l’enfant est justement entrain d’apprendre. Sachez expliquer correctement aux enfants et les encourager à mieux faire au lieu de les punir de ne pas maîtriser les choses ! Si vous ne savez pas les accompagner dans cet apprentissage sans utiliser la violence, éloignez-vous et laissez-nous faire le travail. Allez perdre votre esprit ailleurs.

Laissez nos enfants tranquilles !

Si non, nous allons commencer à nous organiser pour vous faire bastonner aussi.

Hé oui, je suis sérieuse!

Amazone

Il y a dans nos villes des gars bien musclés et armés qui offrent ce genre de services. Ne croyez pas que nous allons hésiter à y recourir si c’est ce qu’il faut pour vous calmer. Si vous tapez, vous serez tapés aussi. Ce n’est pas les fautes qui vous manquent non ? Avec toutes les conneries que vous faites-là… Je pense que vous allez apprécier les coups que vous allez recevoir si vous continuez à nous taper et à taper nos enfants pour un oui ou pour un non.

Si vous tapez, vous serez tapés aussi.

Aux bons entendeurs,… vous ne direz pas que je ne vous avais pas prévenus.

Peace & Love

AmaZone

Auteur : Faby I. AmaZone

Auteure et Blogueuse. Passionnée par le Bien-être, la Santé Mentale et comportementale, le Développement Personnel et la Spiritualité.

2 réflexions sur « Tapez-vous, vous-même ! »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s