Episode 12 [BÉNIE] L’exigence de la Patience

[Précédemment :  Lire l’Episode 11]

CES ÉVÉNEMENTS SE DÉROULENT EN JUILLET & AOÛT 2019

Juillet et Août sont généralement les mois de vacances. Ceux qui peuvent voyager font les déplacements vers des destinations connues ou à découvrir ; pour voir les amis, la famille ou rencontrer des inconnus et se faire de nouveaux amis. Bénie est une grande amoureuse de voyages mais depuis son divorce en 2015 elle a très peu voyagé à l’extérieur du Gondwana. Elle avait hâte du jour où elle pourra encore voyager tranquillement et surtout voyager avec ses enfants, chose qui lui était impossible pour le moment. Il faut vraiment que j’arrive à convaincre les juges de la Cour d’Appel que je n’ai pas l’intention de « voler » les enfants de Nipo, se disait-elle.

Avertissement : Cet article est une fiction inspirée d’histoires vécues dans un monde parallèle. Toute ressemblance avec une partie ou la totalité de votre réalité n’est que le fruit de votre imagination.

Elle s’était préparée psychologiquement à être au travail pendant Juillet et Août ; et elle n’a donc pas hésité quand son patron lui a demandé son programme pour les vacances.

– Bénie, est-ce que tu vas partir en vacances en Juillet/Août ? Nous devons programmer les congés des uns et des autres…

– Non Monsieur, moi je serai là. Je prendrai me congés en fin de l’année…

– La plus part des autres collègues iront en congés. Donc tu vas gérer un peu le bureau ?

– D’accord Monsieur, sans problème. Je le ferai.

– Okay !

Pendant la deuxième semaine de Juillet, Undo et Enzo étaient ensemble chez Nipo suivant le plans que Bénie avait fait avec les enfants pour contrecarrer la folie de Nipo qui avait décidé de ne pas envoyer les deux enfants ensemble chez leur mère pendant les vacances. Bénie a toujours été convaincue que c’est une grande violence de séparer les enfants, surtout si c’est un frère et une sœur.

Bénie2Depuis le début Nipo avait voulu séparer les enfants en venant proposer à Bénie de se les partager comme s’ils étaient des petits pains! « Je garde le garçon et tu garde la fille », avait-il dit ! Bénie avait été furieuse à l’époque et elle avait répondu par un non catégorique en affirmant avec foi et conviction que  les enfants grandiront ensemble. Malheureusement cinq ans après, la justice du Gondwana avait rendu un jugement injuste et désormais Nipo pouvait séparer les enfants comme il veut. Vivement la Cour d’Appel, se disait Bénie en espoir pour une meilleure justice.

Le mois Juillet passa donc ainsi, entre l’arrivée de Enzo ou l’arrivée de Undo ou l’absence des deux enfants chez Bénie.

Quand l’un des enfants était avec Bénie, cette dernière faisait tout pour lui faire passer de super moments. En semaine, elle rentrait tôt du bureau pour passer la soirée auprès de l’enfant à papoter devant la télé, les livres et les jeux. En week-end elle amenait l’enfant au restaurant, au cinéma, à la librairie ou chez les grands parents. L’objectif était d’aider les enfants le mieux qu’elle peut à traverser cette période difficile de leur vie. Elle avait décidé qu’elle allait garder son calme et sa joie.

Pour y arriver, elle continuait le challenge de Gratitude : à chaque fois, elle se rappelait qu’elle avait la chance d’être en vie, d’être en bonne santé et de pouvoir voir ses enfants aussi en bonne santé et forts psychologiquement, malgré les chocs des conséquence du divorce de leurs parents. Ce qui me dépasse, Dieu le contrôle, tout ça va finir un jour, je ne vais pas me rendre malade à cause de l’inconscience de Nipo, se répétait-elle.

Bénie continuait aussi à passer du temps avec Jomo et elle se sentait toujours très bien avec lui. Ce soir-là, Bénie lui a parlé de sa décision de ne pas prendre ses congés.

– J’ai dit à mon patron que je resterai au bureau en Juillet et en Août…

– Chérie? Tu es sure que tu ne vas pas prendre quelques jours ?

– Je prendrai tous les jours à la fin de l’année…Je pense que pour le moment, rester très occupée est une bonne chose pour moi. Je vais rester au boulot.

– Tu ne veux pas voyager au Wakanda, avec les enfants ?

– Je le veux! Mais je sais que ce n’est pas possible maintenant. Le Procureur a été clair l’année dernière : je dois attendre la fin de la procédure parce que le jugement actuel ne me permet pas de voyager sans l’accord de Nipo et il a refusé. Je dois attendre et patienter…

– Et le message de Nipo de la fois passée qui parlait du voyage ?

– Hhahahah

– Peut-être qu’il veut enfin te donner la permission…

– Ne me fais pas rire. Bien sûr que non! Il veut juste me manipuler et me piéger…

– ….

– Franchement, tu oublies ce qu’il m’a fait la fois passé à LaRumba ?

– Ah ! ça c’était quelque chose…

– Voilà! Comment je peux faire confiance à la parole d’un homme qui se comporte ainsi ? Il m’a montré qui il est. Je dois le croire…

– Effectivement, tu ne peux pas savoir s’il est sincère…

– Nipo n’est jamais vraiment sincère. Il en est incapable…

– C’est fou !

– Très fou. Il m’a tellement montré sa mauvaise foi. Je ne suis pas amnésique…

– Ce qui est sûr, un jour où l’autre tu pourras voyager avec Enzo et Undo. Ce sont tes enfants, tu as aussi droit de voyager avec eux.

– Justement ! Et regarde, même pour les voir ensemble, c’est un problème. Tu te rends compte ? à cause des caprices d’un pervers narcissique, je viens de passer des mois sans voir mes enfants ensemble ! Est-ce que selon toi, ça a un sens qu’un homme qui empêche son ex-femme de voir les enfants ensemble veuille lui permettre de voyager avec eux alors qu’il avait refusé par simple caprice ? Mais connaissant les MPN et leurs paranoïa, le pire, c’est que Nipo est convaincu que je veux vraiment aller abandonner « ses » enfants au Wakanda pour l’empêcher de les revoir…Il croit en ses propres mensonges…

– Il y a trop de contradictions entre ses dires et ses comportements…

– C’est le monde merveilleux des pervers narcissiques.

– Tout ça est vraiment bizarre, c’est surtout triste

– Oui ! Pathétique…

– Vivement le jugement du Juge de l’Enfance!

– Vivement vivement…

– C’est à quel niveau d’ailleurs ? Est-ce qu’ils ont nommé un nouveau Juge ?

– Oui ! J’ai appris qu’on a déjà nommé un autre juge. Mais maintenant c’est les vacances. Donc il faut attendre la rentrée juridique. Prochaine audience en octobre…

– Attendre encore…

– Je te jure, darling. J’ai l’impression que cette galère est venue juste pour me donner cette leçon amère de la Patience…C’est dur!

– J’imagine, chérie. J’imagine. Mais je trouve que tu t’en sors très bien! 

– Merci ooh, je fais de mon mieux…

– Ça va aller. La rentrée c’est dans quelques temps… tout va finir par s’arranger…

– Amen

– Mais tu sais chérie ?

– Quoi ?

– Moi, Nipo là, moi je le remercie hein…

– Hahahah comment ça ?!

– J’aime tellement être avec toi ; et c’est grâce à lui…

– Ah hahaha, ça c’est vrai. Moi aussi en ce sens je le remercie. Il me mène la vie dure avec ce qu’il fait aux enfants mais au moins je suis détachée de lui et je n’ai plus à vivre sous son stress…

– Le gars, il m’a fait vraiment du bien, chérie… dit Jomo en caressant la main de Bénie

– Lui ne sait rien de tout cela, répondit Bénie en riant. La fois dernière il m’a envoyé un message et en le lisant j’ai éprouvé de la pitié pour lui…

– Il disait quoi ? C’était quand ?

– C’était en Décembre dernier, Maître Korazo m’a dit de lui écrire pour la convocation au devant le Juge de l’Enfance. Là il a répondu en disant « Je suis chez moi, je ne suis pas un fuyard et je répondrai à la Justice…Je suis droit dans mes bottes depuis que je t’ai draguée et que tu as succombé au point d’en accoucher Undo et Enzo »

– WHAT ?!! S’écria Jomo

– Hahahah Oui oui, il m’a écrit cela !

– Seigneur ! Là, je suis choqué hein! Quel cynisme!

– C’est tellement pathétique. Mais c’est son niveau qui est là…Moi , ça ne m’étonne pas de lui ce genre de paroles. C’est avant que ça me faisait mal ou ça m’énervait; mais ça, c’était avant! Dieu merci!

– Tu lui as répondu quoi ?

– Je n’ai rien répondu ! Je connais de quoi il souffre, non ? J’ai seulement rigolé.

– Seigneur !

– Mais pour dire vrai, j’ai éprouvé aussi de la pitié pour lui. D’un côté, il essayait de provoquer  le mal-être en moi en me parlant du fait que j’ai eu des enfants avec lui ; mais surtout il rassurait son ego de narcissique en disant que c’est lui qui m’a dragué et qu’il a réussi. Ce qu’il ne peut pas comprendre, c’est que ce n’est pas lui qui a décidé tout cela. Il ne peut pas comprendre qu’il est juste un enseignant que Dieu a placé sur mon chemin pour m’apprendre des choses. Donc pour lui, le fait qu’il m’a dragué, qu’il m’a épousé et qu’il m’a fait des enfants il voit cela comme des mérites ou des victoires personnels. Il ne sait pas qu’il a fait exactement ce qui devait être fait dans ma vie pour que je m’éveille…

– Hum ! Il ne peut pas savoir…Comme il ne peut pas être fier d’avoir su te garder, il se console avec l’idée qu’il t’a quand même dragué. ça fait du bien à son ego…

– C’est sur! Il ne peut pas comprendre. Mais, nous on sait. S’il n’avait pas fait tout ce qu’il a fait, nous ne serions pas ici, ensemble n’est-ce pas ?

– Il a fallut qu’il fasse tout cela. La vie est vraiment extraordinaire…

– Le jour où il m’a envoyé ce message, j’ai eu envie de lui envoyer une lettre de Gratitude, mais en réfléchissant, je me suis rappelé qu’il ne comprendrait rien et j’ai opté pour le silence.

– Hahahaah

– Je t’assure ! Si non j’avais envie de lui répondre : Oui. Merci Nipo LeGrand. Tu m’as draguée, tu as bien fait. Tu m’as épousée tu as bien fait. Tu m’as fait des enfants tu as bien fait. Tu m’as traité comme de la merde et je t’ai quitté, là aussi tu as bien fait parce que c’est grâce à tout cela que je vis dans la paix et la joie ; et que moi aussi je suis chez moi. Merci Nipo car tu as été un bon instrument pour l’intervention de Dieu dans ma vie. Merci Nipo car tu as été un très bon enseignant dans ma vie

– Hum ! il n’aurait rien compris de tout ça, je pense.

– Je sais !C’est pourquoi, je ne lui ai rien répondu ooh. Il est toujours dans la provocation. La fois passé aussi il m’a envoyé un looong message et dedans il a dit un truc du genre « les enfants qui voient la haine s’installer entre leur parents » en parlant de Undo et Enzo! Mschwiimmm

– La haine? Il utilise les gros mots comme ça?

– Imagine-toi! Là , je lui ai répondu quand même. J’ai fait court, je ne sais pas s’il a compris mais je lui ai répondu que « Il n’y a et il n’y aura pas installation de haine entre moi et qui que ce soit »

–  Bravo! ça, c’est une superbe réponse d’une vraie Reine. Well done, ma chérie!

– Merci oohh. S’il est connecté à la haine, il n’a qu’à gérer cela seul. Moi je suis pas dedans, c’est l’amour que je préfère, affirma Bénie en souriant à Jomo.

– Tu fais bien. L’amour c’est mieux, confirma Jomo en l’embrassant tendrement.

En restant fidèle à sa promesse de garder la Positive Attitude devant cette situation complexe de divorcer d’avec un égocentrique, Bénie arrivait à garder un niveau acceptable d’équilibre psychologique pendant les longues semaines d’attente des résultats des procédures judiciaires.

Ep 12 Bénie

D’un autre côté, elle était fière d’elle-même parce qu’elle sentait qu’elle avait réussi le challenge de ne pas être un canal de transmission de la violence. A toutes les provocations et les méchancetés de Nipo, elle avait su répondre par la sagesse. Tous les jours elle remerciait Dieu pour cette bénédiction et elle demandait plus de forces et de clairvoyance pour les mois et les années à venir.

Le mois de Juillet passa et Août arriva avec son lot de challenge. Au milieu du moi de Août, Bénie était avec son fils Undo qui devait passer deux semaines avec sa maman. Au bout d’une semaine, Nipo envoya un message édulcoré pour demander que l’enfant retourne chez lui parce que Nipo voulait organiser un voyage à l’étranger en famille avec les enfants. Bénie ne fut pas surprise de ce comportement égoïste. Nipo est ainsi : ce qu’il s’accorde, il le refuse aux autres. Ah les pervers narcissique, pensa Bénie.

Korazo Ep 12Bénie n’avait aucune objection à ce que Undo voyage avec son père et sa sœur Enzo. Mais quand Bénie a vu que Nipo comptait organiser le voyage des enfants sans prendre son avis en tant que mère, elle a vu que cela était contraire à la loi sur les voyages des mineurs. Elle a donc informé Maître Korazo car cela est un élément important pour les procédures judiciaires. Surtout que Nipo avait eu à mentir au Procureur qu’il n’avait jamais fait sortir les enfants du Gondwana alors qu’il l’avait déjà fait.

Quand Bénie demandé à l’enfant s’il voulait repartir chez son papa pour effectuer un voyage, elle a vu que l’enfant  était devenu un peu triste

– Qu’est ce qui se passe, Undo ? Tu es triste…

– Oui maman. Je n’ai pas terminé mes jours avec toi…

– Je sais, mon chéri. Ce n’est pas grave car tu vas revenir. Est-ce que ça t’intéresse d’aller en voyage  ou pas?

– Oui ! Mais je ne veux pas aller loin de toi maman…

– Oh mon petit Undo, répondit Bénie en l’embrassant. Ne t’inquiète pas, on va se revoir ; ça va passer vite. Et tu sais quoi ? Voyager c’est une très bonne chose. Ça ouvre l’esprit et ça apprend beaucoup de choses. Si tu pars en voyage, à ton retour, tu auras plein de choses à me raconter et moi aussi, ça me fera du bien.

– Oui maman ! c’est sûr, répondit l’enfant qui était devenu tout joyeux

– Tu veux aller donc en voyage ? Ou tu veux laisser tomber ?

– Oui ! J’irai !

– Tu me raconteras…

– D’accord maman. Merci maman

Après le départ de l’enfant, le mois d’Août continua donc sur une note d’attente interminable et une tonne de questions sans réponses. Bénie était consciente qu’elle était en plein exercice pratique de la Patience. Assise dans sa chambre, en position de méditation, Bénie pensait encore à tout ce qui s’était passé depuis 5 ans, depuis 1 an…

Bénie1Bientôt quatre ans, depuis qu’elle a décidé de mettre un terme à son mariage avec le père de ses enfants…Un an s’est écoulé depuis que la Juge Pako a décidé de confier la garde des enfants à Nipo… Un an depuis que Bénie a compris qu’elle devait changer d’avocate…

Neufs mois se sont passé depuis la séquestration des enfants et six mois se sont passés depuis que Bénie ne voit plus ses enfants ensemble parce que  Nipo a décidé qu’il doit toujours avoir un enfant de Bénie dans sa maison…

Irrésistiblement, son mental affichait plusieurs questions.

La rentrée scolaire est proche. Qu’est-ce qui va se passer pendant cette nouvelle année scolaire ? Est-ce que Bénie pourra voir ses enfants? Est-ce qu’elle pourra enfin les voir ensemble ?

En Décembre il y aura Noël… Est-ce que Bénie pourra avoir ses enfants à Noël ou elle sera encore obligée faire comme l’année précédente ? Quelle sera la Magie de Noël pour ce Noël à venir ?

Nipo est allé accuser Bénie dans le tribunal d’une autre ville. En Octobre, elle devra aller répondre à cette accusation de « rébellion contre une décision de justice ». Que va-t-il se passer dans cette autre procédure initiée par Nipo ? Que décidera le Juge en charge de ce dossier ?

Un nouveau Juge de l’Enfance a été nommé et une audience est prévue en Novembre. Qu’est-ce qui va se passer ? Est-ce que ce Juge va rendre une décision juste et compatible avec l’espoir des enfants ?

Bénie avait fait appel du jugement injuste et bientôt les audiences vont commencer devant la Cour d’Appel. Combien de temps va durer cette procédure ? Quelles manœuvres dilatoires et manipulatrices que Nipo va utiliser cette fois? Est-ce que Maître Korazo pourra facilement gagner ce procès malgré la corruption qui règne au Gondwana ? Quelle sera la décision de la Cour d’Appel pour la garde de Undo et Enzo?

Tout un tas de questions sans réponses pour Bénie en ce mois d’Août…Heureusement pour Bénie, elle a appris que ça ne sert à rien de bon de maintenir le mental dans le futur sauf quand c’est pour essayer créer un meilleur avenir grâce à la visualisation. Elle pouvait donc penser à toutes ces question sans ressentir de l’anxiété. Une bénédiction supplémentaire. Ce qui me dépasse, Dieu le contrôle, se dit-elle en respirant profondément. 

Elle se leva brusquement et saisit son ordinateur. Elle se connecta à internet et ouvrit Facebook et Twitter. Sur les deux réseaux elle publia la célèbre citation de Peter Drucker.

 « Le meilleur moyen de prévoir le futur c’est de le créer » BénieVoyage

Peace & Love,

AmaZone.

Pour la suite, abonnez-vous au blog! Nouvelles de Bénie à venir en 2020 InchAllah 🙂 
Pour lire l’Episode 1 et les suivantes, cliquez ici. Pour savoir qui est Bénie, cliquez ici.

Auteur : Faby I. AmaZone

Auteure et Blogueuse. Passionnée par le Bien-être, la Santé Mentale et comportementale, le Développement Personnel et la Spiritualité.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s